Intelligence artificielle – L’enjeu de la com. interne

GAETAN FRONpar GAETAN FRON

Mettre l’accent sur l’apport des technologies pour améliorer les capacités de l’homme et non les remplacer.

Selon la dernière étude AI for Business 2017, le plus grand obstacle à l’introduction de l’intelligence artificielle dans les entreprises est un manque de compréhension. Lorsque l’on interroge les décideurs sur les freins à l’implémentation de solutions, pour 67% il s’agit d’une mauvaise compréhension des capacités et des limites de l’AI ; vient ensuite pour 42% les besoins de formation et, également pour 42% la culture interne.

Par ailleurs, on assiste à une surenchère médiatique sur les méfaits prévisibles de l’intelligence artificielle : disparition des emplois, robots incontrôlables, domination de la machine sur l’humain… Souvent, il s’agit de peurs inhérentes aux ruptures technologiques en général ; nos sociétés en ont connus de similaires lors de l’introduction de l’imprimerie, de l’électricité ou encore du train…

La situation est donc complexe pour les dirigeants souhaitant inscrire l’IA dans la stratégie de leur entreprise : ils font face à une organisation qui globalement méconnait le sujet, et leurs collaborateurs sont abreuvés de nouvelles anxiogènes.

Comme nous l’avons déjà écrit ici, notre regard doit être fondamentalement positif sur les avancées de l’IA et les bénéfices qu’elle promet pour les entreprises.

La communication interne, indispensable à tout projet d’intelligence artificielle

Pour lever les freins et avancer, la communication interne jouera tout son rôle, bien plus encore que dans le cadre d’une conduite de changement classique ; comme par exemple lors d’un changement d’une partie du système d’information : ERP, CRM …

Il s’agira de relier l’IA au thème plus vaste de la transformation digitale qui lui, ne peut être rejeté en bloc en 2018. Il faudra désamorcer les peurs en expliquant qu’avec l’intelligence artificielle, le métier de l’homme évolue, il ne disparait pas. Que comme l’indiquait Barry Eichengreen, professeur à Cambridge et Berkeley, dans une récente tribune publiée par Le Monde« Emploi transformé ne veut pas dire emploi menacé».

Il faudra, dans cette communication interne, mettre l’accent sur l’apport des technologies pour améliorer les capacités de l’homme et non les remplacer.

Alors oui, certaines tâches seront assurées intégralement par des algorithmes d’intelligence artificielle ; il faudra le dire, l’expliquer.
Comme il faudra aussi expliquer que l’entreprise met en place des garde-fous sur la sécurité des données, lutte contre les biais, cherchant à éviter des effets « boites noires ».

La communication interne, outil de l’accompagnement à la transformation, occupe une place centrale dans l’intégration de l’IA dans l’entreprise.

Au plus loin de l’image d’une équipe de sorciers travaillant en secret, les groupes projet d’implémentation de l’intelligence artificielle devront intégrer des communicants et des formateurs.

NEWSLETTER

Votre briefing sur les tendances principales, menaces et opportunités, ainsi que les outils de l’intelligence artificielle.

VOIR LA DERNIÈRE NEWSLETTER »

Intégrez l’intelligence artificielle dans votre entreprise

demain.ai offre une gamme de services permettant à toutes les entreprises de saisir les opportunités business de l’IA.

Séminaires de formation, diagnostic IA des données, identification et analyse de cas d’usages, réalisation concrète d’un P.O.C., mise en production, nos équipes peuvent vous accompagner dans chacune des étapes de l’intégration concrète de l’intelligence artificielle.

L'EQUIPE DEMAIN.AI »