La littératie IA , une nécessité aujourd’hui, demain, et après-demain

Gaetan Fronpar Gaetan Fron

Insuffler une culture IA dans l’entreprise est l’un des enjeux majeurs de 2019.

A l’occasion d’une conférence organisée par Venture Beat en octobre 2018, des responsables de Google ont débattus du concept de AI-Literacy, où littératie IA en français. En substance, le plus grand challenge rencontré par les entreprises souhaitant devenir AI-First est l’éducation générale des équipes.

Dans un objectif AI-First, toutes les équipes doivent être acculturées à l’intelligence artificielle : depuis les chefs de projet, jusqu’aux développeurs, en passant par les marketers, les commerciaux, ou les équipes de back-office.

Si l’entreprise construit ou reconstruit ses processus sur l’apprentissage machine, elle les inscrit dans une double démarche : probabiliste et auto-apprenante.

  • probabiliste : avec l’IA, les systèmes de décision sont basés sur une prévision de comportement des agents : probabilité d’un groupe persona à transformer un lead en vente, probabilité de défaut d’un client, probabilité d’incidents machine…On passe d’un monde binaire de constatation (ou non) d’un fait avéré à un monde de possibilités de réalisation.
  • Auto-apprenante  : la performance des systèmes progressant sans cesse, les probabilités s’améliorent et le risque d’incertitude diminue. Il faut savoir vivre avec et reconsidérer les résultats à l’aune de l’apprentissage.

Que veux dire la littératie IA ?

La littératie IA, c’est la culture générale, commune et nécessaire, pour comprendre les enjeux de l’intelligence artificielle pour l’entreprise :

  • ce qu’est l’intelligence artificielle : un outil, pas un système magique ou dangereux ;
  • comment fonctionne l’apprentissage machine dans son cycle continu d’améliorations amenées par l’humain ;
  • le rôle clé des données sources : prendre conscience de leur valeur et préserver leur qualité et leur sécurité.

Comment s’organiser pour diffuser la littératie IA ?

L’approche retenue doit être à la fois verticale (de haut en bas) et horizontale (au sein des groupes projets) :

Concernant la direction, du comité exécutif aux cadres intermédiaires, tous doivent bénéficier d’une formation de tronc commun à l’intelligence artificielle.

Dans les groupes projets qui mettent en oeuvre l’IA, le travail doit débuter par une définition commune des capacités de l’IA, de partage des objectifs recherchés et des contraintes à l’aide d’une revue de cas d’usages constatés ailleurs.

Pour les salariés non-cadres et non-concernés directement par les projets, les sociétés peuvent mener une campagne de sensibilisation sur ce qu’est l’IA réellement, en la démystifiant.

Devenir IA-First est un objectif de moyen-terme pour les sociétés qui ne sont pas construites nativement autour de l’intelligence artificielle (à la différence d’Amazon, Netflix ou Google). Cela implique une transformation qui doit être planifiée et séquencée.

Mais l’humain étant au centre de tout, il faut dès maintenant débuter un programme ambitieux de formation des collaborateurs.

A la clé, ce sont des bénéfices qui se chiffrent en millions pour celles qui auront pris le train à temps.

L’intelligence artificielle est avant tout un sujet humain et non un sujet technologique. La formation, l’explication (en un mot la littératie à l’IA) est une séquence indispensable et incontournable de l’année 2019.

Serez-vous prêt?

NEWSLETTER

Votre briefing sur les tendances principales, menaces et opportunités, ainsi que les outils de l’intelligence artificielle.

VOIR LA DERNIÈRE NEWSLETTER »

Intégrez l’intelligence artificielle dans votre entreprise

demain.ai offre une gamme de services permettant à toutes les entreprises de saisir les opportunités de l’IA. De l’atelier de sensibilisation à l’analyse des cas d’usages jusqu’à la planification stratégique, nos équipes vous accompagnent dans l’intégration concrète de l’intelligence artificielle.

DÉCOUVREZ NOS OFFRES DE CONSEIL » DÉCOUVREZ NOS OFFRES DE FORMATION »