La presse écrite sera sauvée par la technologie et l’IA, certainement pas par la publicité ! (la fin de l’ancien monde)

Olivier Mégeanpar Olivier Mégean

La crise sanitaire que nous traversons actuellement impacte très sévèrement le modèle économique, déjà fortement déstabilisé, de la presse écrite en France et dans le monde.

Alors que ces temps-ci les experts anglo-saxons s’alarment sur l’état de la presse et le risque de disparition de nombreux supports, en France on s’inquiète et on s’écharpe autour de l’avenir désespérément bouché d’un système de distribution créé à l’issue de la seconde guerre mondiale. Dans ce jeu de taquin, il n’y aura que des perdants. Nous assistons à la fin d’un cycle.

Le modèle publicitaire de la presse écrite imprimée, qui a fait les belles heures de ce secteur d’activité, est actuellement en train de s’effondrer tout comme son système de distribution hors d’âge qui, depuis plus d’une décennie, ne cesse de se déliter.

Et pourtant, la pandémie que nous traversons confirme que nous sommes tous d’avides lecteurs de presse, que nous avons besoin d’une information vérifiée et fiable dans de nombreux domaines et que son rôle de contre-pouvoir est précieux (indispensable) en temps de crise.

Le problème, c’est que l’indépendance économique est un prérequis nécessaire à l’indépendance éditoriale et au rôle d’information des journaux.

Les technologies, et en particulier celles de l’intelligence artificielle, sont le moyen pour les médias de renforcer leur rôle d’information et de retrouver leur équilibre et indépendance économique.

L’IA, et en particulier la NLG (Natural Language Generation), permet de couvrir de manière totalement automatisée de nombreux champs informationnels, qui font partie du territoire d’expression naturel des journaux mais qui n’étaient pas couverts, jusque aujourd’hui.

C’est notamment le cas pour la presse quotidienne régionale qui peut, sans adjonction de moyens, générer un nombre extrêmement important d‘articles et de dépêches dans des domaines aussi variés que le sport amateur, le tourisme, le Covid-19, le prix de l’essence, les avis de décès ou les horaires d’ouverture des magasins…. On peut faire beaucoup, beaucoup plus (et souvent mieux) avec moins. Les lecteurs en redemandent. Les journaux scandinaves qui ont déployé la NLG à l’échelle confirment que ce type d’information est un vecteur d’abonnement.

Dans un autre registre, la puissance de calcul et l’intelligence artificielle sont les nouveaux moyens d’investigation dont disposent les journaux. Les données sont disponibles dans de très nombreux domaine et l’on sait que la quantité de données générée quotidiennement est de plus en plus importante.

C’est pour cette raison que la puissance informatique au service de l’investigation est l’un des grands espoirs du journalisme de demain. L’intelligence artificielle est capable de capter les signaux faibles parmi le bruit ambiant des réseaux sociaux. Elle est aussi capable d’extraire des informations pertinentes d’un très gros volume de documents. Les cellules investigations de la presse d’investigation seront de plus en plus souvent composées de journalistes spécialistes des algorithmes.

Autre domaine dans lequel l’intelligence artificielle démontre sa valeur : elle est l’un des meilleurs remparts contre les fake news.  

L’IA est largement utilisée dans l’identification de photos ou vidéos modifiées ou détournées. Les plus grandes agences de presse développent leurs propres outils d’analyse basés sur l’intelligence artificielle.  Car l’IA peut à la fois créer et identifier les fake news… c’est là tout son paradoxe !

La crise sanitaire du Covid-19 a démontré que les journaux, s’ils veulent continuer à produire une information indépendante, vont devoir s’appuyer beaucoup plus sur les technologies de l’IA pour retrouver un modèle économique basé  sur l’abonnement et pas sur la publicité.

NEWSLETTER

Votre briefing mensuel sur les tendances principales, menaces et opportunités, ainsi que les outils de l’intelligence artificielle.

VOIR LA DERNIÈRE NEWSLETTER »

Accélérez la digitalisation de votre entreprise grâce à l'IA

demain.ai offre une gamme de services permettant à toutes les entreprises de saisir les opportunités business de l’IA.

Identification et analyse de cas d’usages, établissement d’une stratégie IA à 18 mois, réalisation concrète d’un P.O.C., nous vous accompagnons dans chacune des étapes de l’intégration concrète de l’intelligence artificielle.

CONTACTEZ-NOUS »