L’IA pour les entreprises de contenus : sky is the limit !

GAETAN FRONpar GAETAN FRON

S'il est un secteur qui est candidat naturel à l’IA, c’est bien celui des médias.

Toutes les entreprises sont concernées par les développements des capacités de l’intelligence artificielle. Pour la plupart, elles peuvent d’ores et déjà enclencher un cycle de transformation par l’IA que ce soit dans le domaine de leur relation client ou bien dans l’optimisation de leurs processus de back-office.

Nous avions évoqué il y a quelques semaines pourquoi les services financiers étaient un terrain de prédilection privilégié pour l’IA. S’il est un autre secteur qui est candidat naturel à l’IA, c’est celui des médias et plus largement des entreprises produisant des contenus.

Au fond, un média est une entreprise spécialisée dans le traitement de l’information. Le fondement de son activité est d’opérer le cycle informationnel suivant : collecte et/ou création originale de contenus-> tri, sélection -> qualification -> retraitement -> mise en forme -> diffusion du contenu auprès des audiences.

A chaque étape de ce processus, les capacités de l’intelligence artificielle peuvent entrer en jeu et augmenter considérablement la performance du traitement de l’information, tant qualitativement que quantitativement.

Il est possible ainsi de détecter des signaux faibles dans la masse de flux d’informations et d’en déduire des leads éditoriaux ; de classer et qualifier automatiquement les contenus, d’écrire des textes à géométrie variable depuis des jeux de données, de transcrire le son en texte et vice-versa, de traduire automatiquement, de diffuser de manière sélective les contenus produits dans une logique de média personnalisé, de créer des systèmes intelligents de monétisation des contenus sur internet (dynamic paywalls…). La liste n’est pas exhaustive tant il y a de possibilités…

Chaîner les capacités de l’IA pour créer de nouveaux services

Un des éléments clés permettant à l’intelligence artificielle de pouvoir devenir opérante en entreprise est la mise à disposition d’APIs par les grands acteurs du cloud (Amazon, Google, Microsoft) ainsi que par certaines start-up. Pour quelques fractions de centimes d’euros, les entreprises peuvent traduire à la volée des contenus, reconnaître des éléments dans des images, extraire les entités nommées d’un contenu.

Ainsi, une application peut chaîner des appels à ses API et construire de nouveaux services d’information. Prenons des exemples :

  • une application pourrait s’appuyer sur un jeu de données structurées existant dans l’entreprise ou en Open Data;
  • un appel API rédigerait automatiquement un texte basé sur ces données;
  • un autre appel API qualifierait ces textes rédigés et les classerait par thématique;
  • les textes pourraient être traduits en plusieurs langues étrangères par API;
  • les textes seraient publiés pour mise à disposition auprès des audiences, par exemple sous forme de newsletters aux contenus personnalisés. L’éditeur lance ici un premier service supplémentaire créé automatiquement par l’IA;
  • les textes pourraient enfin être analysés pour en extraire des jeux de questions-réponses et construire ainsi un quizz accessible depuis un assistant vocal (Google Home, Alexa). L’éditeur lance ici un second service supplémentaire créé automatiquement par l’IA.

L’imagination et la créativité au pouvoir

Avec les avancées de l’IA, et bien entendu en adoptant une ligne éditoriale compatible avec l’automatisation, les freins principaux à la création d’un média sont tombés. Ces freins étaient principalement :

  • investissements éditoriaux forts;
  • coûts de fabrication des contenus (impression papier, captation audio…);
  • accès au réseau de distribution et coûts de diffusion.

Ainsi pour les entreprises de médias, on peut désormais expérimenter, le cas échéant ne pas rencontrer le succès, échouer et recommencer. Si l’entreprise de média trouve un couple produit / marché qui fonctionne, alors elle peut pérenniser le service créé et s’ouvrir un nouveau marché.

Comment faire pour démarrer ces projets IA ?

1 – Si l’on est média de petite ou moyenne taille, il peut être judicieux de travailler à plusieurs, réunir ses forces et regrouper des données. Dans le même esprit, les efforts de R&D et d’analyse stratégique peuvent être mis en commun. Les nombreuses instances de représentation de la presse sont par exemple d’excellents vecteurs de mutualisation.

2 – Monter une équipe pluridisciplinaire regroupant consultants, linguistes, journalistes, data scientist et développeurs. L’objectif de l’équipe sera notamment de travailler sur les données sources, définir et contrôler les algorithmes de traitement, corriger les données en sortie.

3 – Dans le développement des applications éditoriales, privilégier les solutions sur étagères basées sur APIs.

4 – Expérimenter ces initiatives en assurant leur commercialisation par tous les moyens possibles : en propre, auprès des annonceurs, à travers les agrégateurs…

Sky is the limit

Les trois prochaines années seront fatidiques pour les éditeurs historiques de contenus, notamment en presse écrite. La disruption initiée par de nouveaux acteurs et l’écroulement publicitaire va faire disparaître de nombreux éditeurs.

Il est cependant possible de s’en sortir pour ceux qui le veulent et partagent une vision positive de l’apport des nouvelles technologies.

Il faut reprendre l’initiative et inventer de nouvelles choses, de nouveaux services, de nouvelles formes narratives, interactives.

L’intelligence artificielle est là, disponible, avec des coûts opérationnels très faibles. Elle permet aux éditeurs de saisir de nouvelles opportunités.

Cela tombe bien, il y a urgence.

NEWSLETTER

Votre briefing sur les tendances principales, menaces et opportunités, ainsi que les outils de l’intelligence artificielle.

VOIR LA DERNIÈRE NEWSLETTER »

Intégrez l’intelligence artificielle dans votre entreprise

demain.ai offre une gamme de services permettant à toutes les entreprises de saisir les opportunités business de l’IA.

Séminaires de formation, diagnostic IA des données, identification et analyse de cas d’usages, réalisation concrète d’un P.O.C., mise en production, nos équipes peuvent vous accompagner dans chacune des étapes de l’intégration concrète de l’intelligence artificielle.

L'EQUIPE DEMAIN.AI »