« Me at the Zoo »

Olivier Mégeanpar Olivier Mégean

YouTube, ses chiffres fous et la nécessité de sous-titrer

La toute première vidéo, partagée sur YouTube s’appelle : « Me at the Zoo ». C’est Jawed Karim l’un des co-fondateurs de l’entreprise aux côtés d’autres anciens de PayPal (Chad Hurley et Steve Chen) qui l’a mise en ligne le 24 avril 2005.

Cette vidéo qui dure 19 secondes et a été vue 160 984 978 fois.

Depuis 2005, le succès de YouTube a été fulgurant et les performances actuelles de la plateforme semblent décrire ce qui se rapproche de plus en plus d’un service universel. C’est le deuxième réseau social du monde, derrière Facebook, avec deux milliards d’utilisateurs mensuels. Sur YouTube, 2 000 vidéos sont visionnées chaque seconde (dont 70% sur mobile).

La mobilité a complexifié les conditions d’accès à la vidéo et a nécessité des débits élevés. Aujourd’hui, la fluidité de la consultation des vidéos (grâce à la 4G) en a fait l’outil de communication le plus impactant.

Nous avons assisté à l’apparition d’un nouveau métier : les YouTubers.

En 2020, on dénombre environ 300 YouTubers français dépassant le million d’abonnés. A titre de comparaison, l’Allemagne en compte 150 et l’Angleterre 410.

Les entreprises, quant à elles, utilisent la plateforme pour communiquer et accroître leur notoriété.

YouTubers ou entreprises, le mot d’ordre est le même : augmenter l’audience vidéo !

Or, les moyens d’augmenter l’audience d’une vidéo YouTube ne sont pas si nombreux. On peut évidemment promouvoir la vidéo, mais également, la rendre plus facilement accessible et consultable notamment en situation de mobilité (70% des usages).

C’est ici que le sous-titrage entre en scène !

La vidéo « Me at the Zoo » n’était pas sous-titrée. Depuis, YouTube a ajouté une fonction de sous-titrage multilingue à la plateforme afin de faciliter l’accessibilité pour les internautes malentendants ou une écoute en mode silence.

En effet, une enquête réalisée par « Discovery Digital Network » démontre que le fait de sous-titrer une vidéo en augmente l’audience de 13,5% et le temps de visionnage de 12%. Ce qui n’est pas négligeable.

Pour ces raisons, les YouTubers, comme les entreprises, incrustent des sous-titres à leurs vidéos, et les traduisent.

Toutefois, la qualité des sous-titres proposés par YouTube est relativement moyenne. L’intelligence artificielle de YouTube interprète mal des noms propres ou des expressions et rend le sous-titrage hasardeux. Il se passe inévitablement la même chose lorsque l’on cherche à traduire les sous-titres en d’autres langues.

On a donc vu fleurir des services professionnels de sous-titrage et de traduction multilingues pour apporter la qualité indispensable au visionnage des vidéos en mode « silence ».

Ces services, basés sur des outils d’intelligence artificielle, permettent d’obtenir une qualité correcte de sous-titrage mais nécessitent systématiquement une relecture humaine pour atteindre le niveau de qualité recherché aussi bien au niveau de la qualité du transcript, que du réglage du time-code, et de la vérification des textes traduits.

Kaption.fr, lancé le 1er avril 2021, est spécialisé dans ces services et certains YouTubers français, dont le nombre d’abonnés dépasse le million, utilisent d’ores et déjà le service.

Pour en savoir plus rendez-vous sur : www.kaption.fr

NEWSLETTER

Votre briefing mensuel sur les tendances principales, menaces et opportunités, ainsi que les outils de l’intelligence artificielle.

VOIR LA DERNIÈRE NEWSLETTER »

DÉVELOPPEZ VOTRE BUSINESS GRÂCE À L’IA

Un bouquet unique de solutions d’intelligence artificielle pour écrire, comprendre et prédire.

CONTACTEZ-NOUS »